Davos 2023: dialogue mondial et action concertée pour un avenir durable

Davos 2023: dialogue mondial et action concertée pour un avenir durable
Davos

À l’approche de la 54ème édition du Forum économique mondial de Davos, le monde des affaires, de la politique et de la société civile s’apprête à un rendez-vous d’une ampleur inégalée. Du lundi au vendredi de la semaine prochaine, la station suisse de montagne deviendra l’épicentre d’un dialogue international, offrant une tribune à plus de 2 800 dirigeants issus de 120 nations différentes. Ce rassemblement annuel est devenu un carrefour incontournable pour les décideurs et influenceurs mondiaux, et cette année il promet une réflexion profonde sur la reconstruction de la confiance dans un panorama global complexe.

Le thème “Reconstruire la confiance” témoigne d’une conscience collective de la fracture grandissante et des écarts sociaux qui s’étendent à travers le monde, alimentant un climat d’incertitude et de pessimisme. Klaus Schwab, la figure emblématique derrière le Forum, suggère que le temps est venu de se pencher sur les racines des problèmes actuels plutôt que de se contenter de les gérer au fur et à mesure qu’ils surviennent. La mission est ambitieuse : édifier ensemble un avenir qui promette espoir et prospérité.

Borge Brende, président du Forum, a récemment mis en avant lors d’une conférence de presse virtuelle l’urgence de discuter de conflits comme celui de Gaza en impliquant les acteurs clés dans le cadre du Forum. Cette approche multidimensionnelle est censée insuffler des éléments positifs dans une époque marquée par des défis de taille. La semaine prochaine sera donc un moment décisif pour favoriser la coopération et renforcer les liens pour des initiatives d’impact.

Le programme des séances de travail s’annonce dense et diversifié, embrassant des thèmes aussi vastes que la sécurité mondiale, le commerce international, la dynamisation de l’économie, l’emploi, les défis du changement climatique, la transition énergétique, les bouleversements technologiques, la santé publique et le bien-être. La présence annoncée de dirigeants de divers horizons géopolitiques garantit une représentation à la mesure des enjeux. Les délégations incluront des chefs d’État et de gouvernement d’envergure, avec des figures comme Isaac Herzog, Najib Mikati, et Bisher Hani Al Khasawneh.

En Europe, des personnalités comme Andrzej Duda, Alexander De Croo et Kyriakos Mitsotakis participeront aux débats, tandis que des représentants de nations telles que le Kenya et le Nigéria, avec William Samoei Ruto et Bola Ahmed Tinubu, enrichiront la diversité des perspectives. Des dirigeants d’organisations internationales influentes comme Kristalina Georgieva et Tedros Adhanom Ghebreyesus seront également de la partie.

Le Forum sera l’occasion d’aborder des défis contemporains comme l’intelligence artificielle, l’urgence climatique et l’avenir de la technologie et de l’espace. Les partenariats régionaux, la coopération Nord-Sud et la refonte d’un système commercial mondial juste et inclusif seront au cœur des échanges.

La dimension diplomatique de Davos sera particulièrement mise en avant cette année avec des focus importants sur la situation en Ukraine et les tensions dans les Balkans occidentaux. Un pré-événement consistera en une réunion de 70 conseillers à la sécurité nationale, un effort conjoint des gouvernements ukrainien et suisse.

Avec une participation de 1 600 leaders d’entreprises et plus de 800 PDG et présidents, la sphère économique sera fortement représentée. À leurs côtés, plus de 150 innovateurs et acteurs de la société civile, tels que Kirsten Schuijt et David Miliband, apporteront leur vision pour un avenir plus équitable et durable. Davos se prépare ainsi à une semaine de délibérations qui pourraient dessiner les contours d’un nouveau monde, plus confiant et résilient.