Décision de la SEC sur Bitcoin ETF: le jour du jugement est arrivé

Décision de la SEC sur Bitcoin ETF: le jour du jugement est arrivé
Bitcoin

Dans l’attente fébrile d’une décision historique qui pourrait redessiner les contours du monde de l’investissement, le monde financier retient son souffle. En effet, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis se prépare à annoncer une résolution qui pourrait être un tournant pour le secteur des cryptomonnaies. À l’approche de la clôture des marchés américains le 10 janvier, la possibilité de la mise en place du premier fonds négocié en bourse (ETF) basé sur le bitcoin suscite autant d’espoir que d’appréhension.

L’effervescence a atteint un paroxysme au sein de la communauté des investisseurs en cryptomonnaies lorsqu’une annonce a ébranlé les marchés. Une publication, apparemment officielle, avait fait son apparition sur la page Twitter de la SEC. Les espoirs ont cependant été rapidement douchés lorsque l’information s’est avérée être l’œuvre de pirates informatiques, qui ont réussi à compromettre le compte de l’Autorité américaine de surveillance financière.

Cette incursion numérique a eu des répercussions immédiates et notables sur les mouvements du Bitcoin. La cryptodevise, ayant grimpé jusqu’à un sommet de 48 000 dollars, a subi une chute brutale, plongeant aux alentours de 45 000 dollars. Cet événement a mis en lumière les failles sécuritaires de l’écosystème numérique et a souligné la fragilité du secteur des cryptomonnaies face aux cyberattaques. La SEC a promptement contre-attaqué en effaçant le message frauduleux et en rétablissant les faits : aucun ETF basé sur le Bitcoin n’avait été approuvé pour l’instant.

Malgré ce coup de théâtre, le marché a connu une reprise partielle, le Bitcoin remontant à 45 596 dollars dans la matinée du 10 janvier, selon l’heure italienne. Cependant, la volatilité du marché demeure palpable, et l’incertitude plane toujours, comme en atteste l’augmentation record du nombre de contrats à terme Bitcoin ouverts sur le Chicago Mercantile Exchange (CME), qui a franchi la barre des 6,3 milliards de dollars. Heureusement, cet incident n’a pas entraîné de panique ni de ventes massives à la suite de la fausse annonce.

L’enjeu de la décision de la SEC est d’autant plus considérable qu’il concerne le premier d’une série de douze ETF Bitcoin suggérés par de prestigieuses sociétés de gestion d’actifs. Parmi ces candidats, on compte des acteurs de renom tels que VanEck, BlackRock et Ark Invest, dirigée par l’emblématique Cathie Wood. Cathie Wood, dont l’influence n’est plus à prouver, a récemment étendu son rayonnement en Europe avec l’introduction de Rize ETF, tout en prédisant que l’intelligence artificielle pourrait atteindre une valorisation astronomique de 200 000 milliards de dollars.

Le piratage de la SEC a également soulevé des interrogations quant à la robustesse des infrastructures sécuritaires des régulateurs financiers. La tâche de la Consob américaine, devant laquelle les demandes d’approbation des ETF ont été déposées, s’avère encore plus ardue. Les entreprises concernées avaient jusqu’au 8 janvier pour actualiser leurs dossiers, en accord avec les consignes de la SEC.

L’attente autour de la décision du 10 janvier ne date pas d’hier ; en effet, la première sollicitation pour un ETF Bitcoin sur le sol américain remonte à 2013. Depuis, le Bitcoin a connu une évolution spectaculaire, passant d’un intérêt de niche à une capitalisation boursière qui dépasse les 800 milliards de dollars.

Le récent essor du Bitcoin, qui a vu sa valeur croître de 26 000 dollars à 47 000 dollars après août 2023, a été porté par l’espoir d’une approbation imminente de la SEC. Pourtant, l’attaque des pirates informatiques complexifie les possibles issues : un feu vert pourrait être accordé à tous les ETF Bitcoin soumis, ou bien seuls quelques-uns, répondant aux critères les plus stricts de la SEC, pourraient être approuvés, tandis que d’autres seraient rejetés.

Pour conclure, le 10 janvier marque indéniablement un moment décisif pour le Bitcoin et son intégration dans le système financier traditionnel. La SEC doit trancher et déterminer le destin des ETF basés sur cette cryptomonnaie. Toutefois, la situation se complexifiant et les récentes failles de sécurité révélées, l’avenir du Bitcoin reste enveloppé d’une brume d’incertitudes.