Du charbon aux énergies renouvelables : Enel parie sur un avenir durable!

Du charbon aux énergies renouvelables : Enel parie sur un avenir durable!
Enel

Dans le contexte toujours dynamique de l’économie et des finances mondiales, Enel, l’un des principaux acteurs du secteur de l’énergie, est prêt à lancer un plan stratégique d’une envergure révolutionnaire qui transformera l’avenir de l’énergie verte. Le PDG de l’entreprise, Flavio Cattaneo, a élaboré cette vision en mettant en lumière l’importance d’une approche sélective des investissements pour maximiser la rentabilité et minimiser les risques. Le plan, officiellement présenté le 22 novembre, intervient à un moment d’incertitude mondiale, marqué par les tensions géopolitiques et la demande croissante d’énergie à l’échelle mondiale.

Le plan stratégique triennal d’Enel pour la période 2024-2026 repose sur trois piliers fondamentaux, chacun jouant un rôle crucial dans la réalisation de cette vision ambitieuse. Le premier pilier est axé sur la rentabilité, la flexibilité et la résilience dans l’allocation des capitaux. Enel a prévu d’investir un total brut d’environ 35,8 milliards d’euros au cours des trois prochaines années, dont une partie importante sera consacrée aux réseaux et aux énergies renouvelables. En particulier, le groupe vise à obtenir des fonds européens pour soutenir les projets de développement des réseaux et à établir des partenariats pour l’expansion des sources d’énergie renouvelable.

Du point de vue géographique, Enel concentrera ses investissements en Italie, en Espagne, en Amérique latine et en Amérique du Nord. Cette stratégie vise à améliorer la rentabilité des réseaux existants et à se préparer à la libéralisation du secteur de la distribution. Les investissements dans les réseaux sont estimés à environ 18,6 milliards d’euros, avec un accent particulier sur l’Italie.

Le deuxième pilier du plan est axé sur l’efficacité et l’efficience opérationnelles. Enel vise à améliorer l’équilibre financier et à augmenter la génération de trésorerie, tout en réalisant des économies d’environ 1,2 milliard grâce à la redéfinition des processus d’entreprise et à un plan de cession ciblé.

Le troisième pilier est dédié à la durabilité, tant financière qu’environnementale. Enel s’engage à réduire le coût moyen de l’endettement brut et à fermer toutes les centrales au charbon d’ici 2027, avec l’ambitieux objectif d’atteindre zéro émission d’ici 2040.

Ce plan ambitieux représente une étape cruciale vers un avenir plus durable et énergétique, et Enel travaille sans relâche pour concrétiser cette vision. Le monde de l’énergie verte est destiné à subir une transformation profonde, et Enel est à l’avant-garde de cette révolution.

L’engagement d’Enel envers la réalisation d’un avenir plus durable et axé sur l’énergie verte ne se limite pas seulement au plan stratégique triennal. L’entreprise promeut activement l’innovation technologique et le développement de solutions énergétiques avancées pour relever les défis environnementaux mondiaux. De plus, Enel est fortement axée sur la collaboration avec des partenaires stratégiques, des institutions et des organisations internationales pour partager des connaissances et des expériences, contribuant ainsi à créer un écosystème mondial de l’énergie durable.

L’implication active d’Enel dans le secteur des énergies renouvelables et sa détermination à adopter une vision à long terme basée sur la durabilité en font un acteur de référence dans l’industrie énergétique mondiale.