Tendance du nearshoring: le Mexique dévoile des avantages fiscaux pour les industries

Tendance du nearshoring: le Mexique dévoile des avantages fiscaux pour les industries
Mexique

Le Mexique, avec une vision stratégique et tournée vers l’avenir, a décidé d’offrir d’importantes incitations fiscales à diverses industries, dans le but de profiter de la tendance croissante du nearshoring, qui pousse de nombreuses entreprises à s’implanter dans le pays. Cette décision, annoncée dans un décret gouvernemental publié mercredi, représente une avancée supplémentaire dans la stratégie mexicaine visant à attirer des investissements étrangers et à renforcer sa position en tant que hub industriel en Amérique du Nord.

Les incitations proposées couvrent un large éventail de secteurs, notamment les semi-conducteurs, les composants électroniques, les batteries, les moteurs, les engrais et les produits pharmaceutiques. Comme l’a souligné le vice-ministre des Finances, Gabriel Yorio, sur divers canaux sociaux, le décret “établit des incitations fiscales pour les entreprises cherchant à s’implanter n’importe où au Mexique”. L’objectif principal est de “stimuler les investissements découlant du phénomène du nearshoring”.

Mais que signifie exactement le “nearshoring”? Il s’agit d’une tendance qui voit les entreprises se rapprocher des États-Unis, dans le but de simplifier les chaînes d’approvisionnement. Ce mouvement a entraîné une augmentation des investissements directs étrangers au Mexique de plus de 40 % en 2023. Un exemple frappant de cette tendance est la décision de Tesla d’annoncer la construction d’une usine de 5 milliards de dollars dans le pays.

Les incitations prévues par le décret s’appliquent aux investissements en biens d’équipement et seront disponibles jusqu’à la fin de 2024. Les avantages prévus varient en fonction de l’ampleur de l’investissement, avec des avantages fiscaux allant de 56 % à 89 % pour ces investissements.

Mexique, avec cette initiative, vise non seulement à consolider sa position

Cela représente une opportunité unique pour les entreprises cherchant à étendre ou à relocaliser leurs opérations dans un environnement favorable et stratégiquement positionné.

Le Mexique, avec cette initiative, vise non seulement à consolider sa position en tant que partenaire commercial privilégié des États-Unis, mais aussi à diversifier son économie, à attirer des technologies de pointe et à créer de nouveaux emplois. La décision d’offrir de telles incitations reflète la prise de conscience du gouvernement mexicain de l’importance de rester compétitif dans un paysage industriel en constante évolution et de tirer parti des opportunités offertes par la mondialisation.

Cependant, comme dans toute stratégie, il y a des défis à relever. Le succès de cette initiative dépendra de la capacité du Mexique à garantir un environnement stable et sûr pour les investisseurs, à fournir des infrastructures adéquates et à former une main-d’œuvre qualifiée. De plus, la concurrence d’autres pays cherchant à attirer des investissements étrangers est forte, et le Mexique devra prouver sa capacité à offrir des conditions avantageuses et un retour sur investissement attrayant.

En conclusion, le décret constitue un signal fort et clair de la volonté du Mexique de se positionner en tant que leader dans l’attraction des investissements étrangers et de tirer pleinement parti de la tendance du nearshoring. Les prochaines étapes du gouvernement, les réactions des investisseurs et l’évolution du contexte géopolitique détermineront si cette stratégie portera les fruits escomptés. Mais une chose est sûre : le Mexique fait un pari audacieux sur son avenir industriel et son rôle dans l’économie mondiale.